CGC

LETTRE DE LA LIGNE BANCAIRE AVRIL

La grève du 14 mars 2017 a évidemment marqué les esprits. En effet, avec plus de 26% de grévistes au niveau national (plus de 60% sur les DR plus rurales) sur des fonctions cadres, elle révèle un profond malaise que nos dirigeants doivent entendre et traiter très rapidement. Nous avons été reçus le 30 mars pour faire part des demandes et des revendications de la Ligne Bancaire.
Si enfin, quelques améliorations semblent aboutir avec l’annonce du calendrier des promotions COCLI, COFI, CSP, CSI, la route est encore longue, notamment pour l’amélioration de l’utilisation des outils, qui ne sera rediscutée qu’en avril, en même temps que le dossier portant sur les conditions de travail. Ce fut pourtant un élément déclencheur important dans le conflit du 14 mars… De même, alors que la Ligne Bancaire va considérablement évoluer dans les prochains mois, La Poste ne propose toujours pas dans son agenda social de mesures d’accompagnement et de labellisation ! Lire la suite


NAO 2017 : La CGC signe l’accord !

La rémunération fait partie de ces sujets qui suscitent beaucoup de ressentis. Il n’y a rien d’anormal en cela, car elle touche directement au pouvoir d’achat des postier(e)s. Par ailleurs, elle constitue un élément de reconnaissance par rapport aux efforts réalisés. A La Poste, le mot « effort » n’est pas un vain mot, l’entreprise demandant toujours plus à ses collaborateurs pour réussir sa transformation. Notre syndicat a engagé les négociations sous ces deux angles, quantitatif et qualitatif (Cf. notre tract sur le lancement des négociations salariales 2017/février).



A la lumière des avancées obtenues par rapport aux propositions initiales de La Poste, nous avons fait le choix de signer l’accord salarial de 2017. Les raisons sont les suivantes : Augmentation de l’enveloppe globale de 50% Lire la suite


LE SIGNAL D’ALARME EST TIRE...

Dans les secteurs lors de nos visites, nous rencontrons de moins en moins de DS, RC part, REC, RE épanouis et qui se projettent avec délice dans l’avenir. La morosité est souvent de mise et la lucidité sur l’absence totale de perspectives est criante. Beaucoup sont en attente de reconnaissance. Or, « La reconnaissance a la mémoire courte. » disait Benjamin CONSTANT. Entre celles et ceux qui vont devoir attendre 3 ans pour atteindre le niveau de grade requis alors que l’intégralité des responsabilités est donnée immédiatement et les autres qui voient inéluctablement Lire la suite


SPECIAL BRANCHE SERVICES COURRIER/COLIS février

1. La décentralisation des décisions au niveau du terrain : juste un affichage ?
Les managers de proximité ne ressentent pas encore les effets de la décentralisation annoncée des décisions et des pouvoirs. En effet, la majorité des décisions émane encore des NOD et/ou du Siège.
Comment alors “sortir du cadre” et être force de propositions ? Il est en effet difficile de proposer à ses équipes des solutions opérationnelles adaptées au terrain, puisqu’il faut décliner des directives nationales, qui ne sont pas toujours en adéquation avec les problématiques du terrain.
De plus, pour décentraliser, il faut pouvoir s’appuyer sur ses N-1 et N-2 … Cela n’est pas réalisable Lire la suite


SPECIAL BRANCHE SERVICES COURRIER/COLIS

1. L’hiver sera rude :
Il est difficile de prévoir la météo plusieurs semaines ou plusieurs mois à l’avance mais à La Poste les services météorologiques ont anticipé la chute vertigineuse des températures. Dans une DSCC, l’opération nommée « écharpes jaunes, tous sur le pont » est lancée.
Cette DSCC met en place un dispositif pour renforcer les services de distribution ou les services des instances en bureaux pour la période du 15 au 23 décembre.
Précision : il est fait appel aux volontaires pour cette opération.
Pour la CGC, le recours à l’encadrement pour la distribution n’est pas efficace.
Le métier de facteur ne s’improvise pas et Lire la suite


 

À propos | Contact | Administration